3.10.09

Je viens de rentrer, je me suis donné jusqu'à 4h du matin pour me coucher, je suis tout juste dans les temps, l'appartement est déjà tout noir et mes jambes nues, sous la couette. J'ai pédalé comme jamais pour traverser la presqu'île et retrouver mon chez-moi, les pavés faisaient un boucan énorme sous mes roues. Madonna hurlait Holiday. J'avais toute la nuit pour moi.
La soirée s'est terminée en chocolat chaud chez Faustine qui tentait vainement de réserver des billets pour Turin sur le site de la sncf en maintenance, l'ordinateur à demi dans le vide afin de capter le réseau d'un quelconque voisin.
Je ne sais pas du tout si demain elle changera de pays pour s'engouffrer dans les bras de celui qu'elle préfère mais je sais que moi oui, tout en me contentant de ne changer que de ville.

Peut-être que certains mots ne sont pas assemblés de manière conventionnelle, cela signifierai alors que la soirée n'aurait pas été composée que de chocolats chauds.

bla bla bla

2 commentaires:

  1. Bonne nuit !
    On rentre et écrit à la même heure. :)

    RépondreSupprimer
  2. Les soirées chocolat ne peuvent être que conventionnelles :)

    RépondreSupprimer